Avec des si …

Les « si » d’un El-Ançorien…

Si la mer était d’huile, on pourrait faire de belles fritures aux Andalouses.
Si partir c’est mourir un peu, mourir c’est partir complètement.
Si les tomates étaient bleues, on ne pourrait pas distinguer un Bloody Mary d’une vodka curaçao.
Si l’homme marchait sur les mains, le football ressemblerait au basket.
Si El-Ançor nous était conté, mille et une Shéhérazade ne seraient pas assez.
S’il y a loin de la coupe aux lèvres, il n’y a pas moins de 27 kilomètres d’El-Ançor à Oran.
Si les marchands de parapluies faisaient la pluie et le beau temps, à El-Ançor, il pleuvrait plus souvent.
Si tu es perdu dans la forêt M’Sila et que tu restes immobile pendant deux ans, il va pousser de la mousse sur un côté de tes jambes. C’est le Nord.
Si nous n’avions pas été à El-Ançor est-ce que nous nous serions ennuyé ailleurs sur une autre planète ?
Si tu vas à Rio, il est recommandé de ne pas oublier de donner le bonjour à Dario Moreno.
Si tu fais tous les musées d’El-Ançor dans la même journée, tu vas te bousiller les yeux.
Si Henri IV n’avait pas été assassiné par Ravaillac, il ne serait quand même plus très frais.
Si au-dessus d’El-Ançor, les étoiles brillent toute la nuit, c’est parce ce ne se sont pas elles qui payent la lumière.
Si en vérité pure on a toujours raison de ne pas avoir tort, en réalité altérée, on a souvent tort d’avoir raison.
Si tu veux déplacer une montagne, tu as intérêt à commencer de suite, surtout si c’est le Mont Murdjadjo.
Si Dieu n’existait pas, il n’y aurait eu aucun athée à El-Ançor, ni sur Terre, d’ailleurs.
Si le roi Dagobert n’avait pas mis sa culotte à l’envers, le bon Saint Eloi serait resté coi.
Si j’étais roi d’El-Ançor, je me méfierais des as.
Si les bonnes choses ont une fin. Moi, j’ai toujours faim de bonnes choses.
Si vous n’aimez pas le village, si vous n’aimez pas la mer, si vous n’aimez pas la montagne, si vous n’aimez pas les alentours… Allez vous faire voir ailleurs !
S’il continue de faire encore chaud, on va être obligé de donner de la glace pilée aux poules, pour qu’elles ne pondent pas des œufs durs.
Si le feu de l’intention ne les fait pas cuire, tes actions restent crues.
Si tu ne veux pas avoir l’air stupide : il ne faut pas tomber amoureux.
Si tu veux être avec quelqu’un pour toujours, il faut vivre pour toujours.
Si tu as du talent, il se montrera un jour ou l’autre : rien ne sert de cacher la lumière sous un abat-jour.

Les commentaires sont fermés.