Le Pintchico

Le Pintchico d’El-Ançor

Dieu existe… Mais il n’y a pas que lui. Le Pintchico d’El-Ançor, aussi.

Le Pintchico d’El-Ançor est la seule chose que Dieu n’a pas su produire en série. Mais si Le Pintchico d’El-Ançor n’avait pas existé, le Monde aurait été imparfait.
Trouver des parents à la hauteur du Pintchico d’El-Ançor, ça n’a pas été très facile…
Le véritable tour de force du Pintchico d’El-Ançor qui aime tellement les bonnes tomates, c’est qu’il soit né, exprès, à El-Ançor !
Après neuf mois passés dans le ventre de sa mère, Le Pintchico d’El-Ançor n’avait plus qu’une envie: sortir pour fumer une cigarette.
De grâce, ne lui parlez pas de sa naissance, qui a été la pire prestation de sa vie: Le Pintchico d’El-Ançor est arrivé ce jour-là tout nu, sans costume d’apparat, sans maquillage et sans avoir appris son texte.
Autrefois, les hommes ont cru que Le Pintchico d’El-Ançor tournait autour de la Terre. On sait aujourd’hui, que c’est l’inverse, et que ces ignorants ont payé le prix fort pour cette inculture.
Tous les jours et à tout point de vue, Le Pintchico d’El-Ançor va de mieux en mieux.
Le Pintchico d’El-Ançor vit, content et heureux. Très content d’être lui, et très heureux de vivre. C’est une vraie merveille !
A l’origine, il n’y en avait pas 7, mais 8 de Merveilles au Monde… Mais Le Pintchico d’El-Ançor a préféré rester dans l’ombre, par pure modestie.
Le Pintchico d’El-Ançor est parti de rien, et il a fait fructifier son capital.
Le Pintchico d’El-Ançor ne se prend pas pour le nombril du monde, il est le nombril du monde ! Tout le monde le sait.
Tous les Pintchico naissent libres et droits dans leur ego, Le Pintchico d’El-Ançor, encore plus que les autres.
Depuis toujours, Le Pintchico d’El-Ançor est connu dans l’univers entier… Et plus encore, dans mille autres lieux.
Le Pintchico d’El-Ançor, de tous les villages de la Terre, du Monde et de l’Univers, c’est le plus Pintchico que tous les Pintchico réunis !
Le Pintchico d’El-Ançor est un exhibitionniste confirmé, parce qu’il veut que tout le village sache qu’il vit toujours et encore.
Le Pintchico d’El-Ançor a pris des coups, mais pas une ride.
Le Pintchico d’El-Ançor n’a pas peur de mourir. Il a peur de ne plus exister.
Personne ne pourra effacer les meilleurs souvenirs du Pintchico d’El-Ançor de notre mémoire.
Un grand merci au Pintchico d’El-Ançor, d’être Lui. A jamais et pour toujours !
Le Pintchico d’El-Ançor n’hésite pas à se compter au nombre de ses admirateurs les plus fervents.
Le Pintchico d’El-Ançor, personne ne lui arrive à la cheville. Il surpasse tout le monde, pour  à peu près, encore des siècles et des siècles.
D’aussi loin qu’il s’en souvient, Le Pintchico d’El-Ançor a toujours voulu être Le Pintchico d’El-Ançor. Le Pintchico d’El-Ançor a toujours su se montrer ambitieux.

Le Pintchico d’El-Ançor peut remonter le temps rien qu’en regardant fixement une horloge arrêtée et en contractant ses muscles.
Depuis tout petit, à El-Ançor, Le Pintchico d’El-Ançor a toujours tutoyé tout le monde. Ailleurs, Le Pintchico d’El-Ançor  continue de tutoyer les plus grands et même, et surtout, les Dieux.
Tous les jours, Le Pintchico d’El-Ançor tranche dans le vif, sans état d’âme, les nœuds gordiens les plus serrés, les conflits les moins simples et des bouts de charcuterie, pour la kémia de midi pile.
Un héros est quelqu’un qui fait ce qu’il peut. Le Pintchico d’El-Ançor fait ce qu’il doit.
S’il pense à ses heures, Le Pintchico d’El-Ançor est surtout un homme d’action.
Comme tous les héros de jadis, Le Pintchico d’El-Ançor peut surgir dès que notre vieux monde risque de régresser vers le chaos ou quand il a besoin de refaire son unité. Dormons tranquille, le Pintchico d’El-Ançor veille !
Modestement, Le Pintchico d’El-Ançor se prend comme il est, avec ses qualités et son absence de défauts.
Les compliments n’endorment pas la vigilance du Pintchico d’El-Ançor.
Le Pintchico d’El-Ançor ne dort pratiquement jamais. Il fait même semblant de ronfler.
Toutefois, quand Le Pintchico d’El-Ançor dort le temps d’un court moment, il ne dort que d’un œil.
Si ce n’est que d’un œil que Le Pintchico d’El-Ançor dort, quand il dort, c’est toujours du bon œil. L’autre, qui surveille, est encore meilleur !
Quand il dort, Le Pintchico d’El-Ançor, lui, peut dormir sur ses deux oreilles, en même temps.
Dire que le Pintchico d’El-Ançor est le meilleur n’est pas faux, mais c’est réducteur.
Le Pintchico d’El-Ançor est le meilleur de l’adition de tous les héros de tous les contes et légendes, de la Genèse à nos jours.
Le Pintchico d’El-Ançor est le fruit bien mûr de la plus étroite et exceptionnelle collaboration des meilleurs scénaristes des plus grands studios hollywodiens et bollywodiens.
Le Pintchico d’El-Ançor, c’est comme qui dirait un Marcel Cerdan encore plus tonique et plus musclé.
Le Pintchico d’El-Ançor, c’est cent fois plus fort que l’Ange Blanc, le Bourreau de Béthune et Ben Chemoul réunis.
Le Pintchico d’El-Ançor chante mieux que personne. S’il s’abstient de chanter en public, c’est pour ne pas faire de l’ombre, ni à Ruggero Raimondi, ni à Pépico Zapatero.
Le Pintchico d’El-Ançor, ce qu’il a de plus beau en lui, c’est lui.
Le Pintchico d’El-Ançor est le plus grand Pintchico que la Terre a jamais porté.
Nombreuses sont les merveilles du monde, mais la plus grande et plus belle des merveilles reste Le Pintchico d’El-Ançor.
Quand Dieu fait lever le soleil, c’est pour tout le monde… Mais plus particulièrement pour Le Pintchico d’El-Ançor, personnellement.
Le matin, sitôt levé, Le Pintchico d’El-Ançor n’oublie pas, un seul dixième de seconde de s’aimer lui-même.
Le Pintchico d’El-Ançor adore sentir plus l’odeur de la mona bien fraîche que l’odeur du napalm, le matin, au petit déjeuner.
Un Pintchico c’est fort, mais un Pintchico comme Le Pintchico d’El-Ançor, ça ne s’est jamais vu nulle part ailleurs qu’à El-Ançor. C’est ça qui est super fort !
Le Pintchico d’El-Ançor, lui n’est pas super fort, il est mieux que ça, il est surpuissant.
Le Pintchico d’El-Ançor est unique et parce qu’il est unique, les autres villages, sans exception, et le monde, en son entier, n’accepteront jamais d’admettre son existence.
Est-ce que Le Pintchico d’El-Ançor est fin prêt pour la bagarre ? Oui il l’est ! Pour toutes les bagarres à venir, il est d’attaque. Et dans le ventre de sa mère, il l’était déjà!
Le Pintchico d’El-Ançor, le cœur sur la main quand il faut, et la main sur la figure quand c’est nécessaire.
Tous les meubles du Pintchico d’El-Ançor, chez lui, sont des appareils de muscu.
Quand le Pintchico d’El-Ançor fait des pompes ce n’est pas lui qui se soulève, c’est la Terre qui s’affaisse.
Le Pintchico d’El-Ançor se sent moins seul depuis qu’il sait qu’il va avoir, incessamment, sous peu bientôt, sa statue de cire, au musée Grévin.
Lorsque Le Pintchico d’El-Ançor paraît à la fenêtre, toutes les filles de l’immeuble d’en face arrêtent de feuilleter « Nous Deux » et de mâchouiller leur chewing gum.
On ne compte pas sur Terre six milliards d’individus, mais cinq milliards neuf cent quatre-vingt dix-neuf millions neuf cent quatre-vingt-dix-neuf mille neuf cent quatre-vingt-dix-neuf individus et Le Pintchico d’El-Ançor.
Le Pintchico d’El-Ançor est supérieur en tout à tous.
Côté séduction, Le Pintchico d’El-Ançor a des armes de persuasion massive.
Le Pintchico d’El-Ançor charme, même à son insu.
Il n’a pas deux comme Le Pintchico d’El-Ançor. Tant mieux. Un nous suffit grandement, pensent tous ses piteux adversaires.
Même si sa modestie doit en souffrir, force est d’avouer que Le Pintchico d’El-Ançor est content de lui.
Personne ne peut ressembler au Pintchico d’El-Ançor. Lui-même, parfois, il a du mal.
Le Pintchico d’El-Ançor est admirable en toute occasion. Surtout parce qu’il sait, mieux que quiconque, éviter le piège du narcissisme.
Le Syndicat Mondial des Pintchicos est composé de mégalomanes et de paranoïaques et ils en veulent tous au Pintchico d’El-Ançor. Parce qu’il est le meilleur.
Et si son genre de style ne plait pas, il suffit de le lui dire et Le Pintchico d’El-Ançor en prendrait un autre.
C’est difficile de faire preuve d’humilité quand on est quelqu’un d’aussi exceptionnel que Le Pintchico d’El-Ançor !
Il y a du bon et du mauvais chez le Pintchico d’El-Ançor, mais dans l’ensemble le bon fait oublier le mauvais.
Faudrait-il que le Pintchico d’El-Ançor ait l’oreille basse pour entendre ce qu’on dit de lui au pied de son trône ?
Le Pintchico d’El-Ançor est fait pour plaire. Les regards admirateurs l’embellissent.
Le Pintchico d’El-Ançor n’a rien du tout à voir avec tous les fanfarons de tous les autres villages.
Le Pintchico d’El-Ançor parle à qui il veut, quand il veut et il n’a de compte à rendre à personne.
Par comparaison à la pensée du Pintchico d’El-Ançor, la lumière se traîne comme un cul-de-jatte dans du goudron frais.
Hier, aux Andalouses et dans les bras du Pintchico d’El-Ançor, la plus belle fille du monde pleurait de n’avoir que sa beauté à lui offrir.
A force de se nourrir exclusivement de caviar et de champagne, Le Pintchico d’El-Ançor a fini par souffrir de carences alimentaires. Le Docteur Mandeville lui a prescrit de la calentica et de grands potaje.
Le Pintchico d’El-Ançor, à peine le temps de réfléchir, hop ! On a plusieurs réponses !
La seule fois où Le Pintchico d’El-Ançor a voulu se faire passer pour un homme ordinaire, il a été démasqué au bout de trente secondes.
C’est normal qu’on ne trouve pas le nom du Pintchico d’El-Ançor dans le dictionnaire, il est sur liste rouge.
Le Pintchico d’El-Ançor est capable de manger qu’un toraïco et qu’un seul.
Un aigle peut lire L’Echo d’Oran, à 1 500 mètres de distance. A cette distance, Le Pintchico d’El-Ançor, lui, peut tourner les pages.
Si Le Pintchico d’El-Ançor est en retard, le temps a intérêt à ralentir.
Si Le Pintchico d’El-Ançor dort avec une lampe allumée, ce n’est pas parce qu’il a peur dans le noir, mais parce que le noir a peur de lui.
Les amnésiques se souviennent quand même du Pintchico d’El-Ançor.
Dieu voulait créer l’univers en 10 jours. Le Pintchico d’El-Ançor lui en a donné 6 et le septième, il l’a invité à faire la sieste aux Corailleurs.
La seule chose qui arrive à la cheville du Pintchico d’El-Ançor…  C’est sa chaussette !
Quand la tartine de confiture de figues du Pintchico d’El-Ançor tombe en chute libre vers le sol, la confiture change habilement de côté.
Le Pintchico d’El-Ançor a vu l’avenir. Il est en marche !
Les grandes pensées du Pintchico d’El-Ançor n’ont pas seulement besoin d’ailes, mais aussi et surtout, d’un train d’atterrissage.
Le Pintchico d’El-Ançor fait pleurer les oignons quand il veut.
Il ne pleut jamais sur Le Pintchico d’El-Ançor. La douche, elle-même, prend bien soin de ne pas l’éclabousser.
Le Pintchico d’El-Ançor est capable de soulever la montagne du Murdjadjo au-dessus de sa tête d’une main et de se presser un jus d’orange de l’autre.
Si une pine de pins tombe au beau milieu des Pinicos et qu’il n’y a personne dans le coin, on peut être sûr, que Le Pintchico d’El-Ançor l’a entendu.
Quand Le Pintchico d’El-Ançor envoie ses impôts, il ne remplit aucun formulaire et se contente de joindre une photo de lui en position d’attaque, prêt à bondir. Le Pintchico d’El-Ançor n’a jamais eu à payer des impôts.
Le travail ne fatigue pas Le Pintchico d’El-Ançor, c’est la fatigue surtout qui le travaille.
Quand Le Pintchico d’El-Ançor pisse face au vent, le vent change de direction.
La seule fois où Le Pintchico d’El-Ançor s’est jamais trompé, c’est le jour où il a cru qu’il avait fait une erreur.
Parfois, quand il se couche derrière l’Ile Plane, le soleil s’attarde quelques minutes de plus à l’horizon pour regarder Le Pintchico d’El-Ançor sur la plage, une dernière fois.
Pour Le Pintchico d’El-Ançor, le minimum, c’est de faire le maximum.
Le Pintchico d’El-Ançor a des éclairs de silence qui rendent sa conversation tout à fait délectable.
Le Pintchico d’El-Ançor n’a pas de talon d’Achille Il a un corps d’Achille.
Un jour, s’il ne lui reste qu’un fan au Pintchico d’El-Ançor, il sera celui-là.
Les sentiers de la gloire ne sont pas toujours très bien entretenus. Le Pintchico d’El-Ançor est bien décidé de gueuler un bon coup.
Quand Le Pintchico d’El-Ançor laisse tomber quelque chose, c’est toujours un regard.
Le Pintchico d’El-Ançor regarde toujours dans la direction du soleil levant, ainsi, il ne voit jamais l’ombre derrière lui.
Le Pintchico d’El-Ançor est fort. Très fort ! L’autocritique et l’introspection, par contre, ne sont pas trop son fort.
Le Pintchico d’El-Ançor, son sourire émeut. Sa conversation éblouit. Tout le monde craque. Personne ne peut lui résister.
Le Pintchico d’El-Ançor est tellement beau qu’il devrait se crever un œil pour faire moins beau.
Le Pintchico d’El-Ançor est comme le moulin. Il rend mou tout ce qu’il a reçu sous une forme dure.
L’avenir du Pintchico d’El-Ançor est dans les mains de sa volonté.
Le Pintchico d’El-Ançor est catégoriquement hors catégories.
Le Pintchico d’El-Ançor, quand il n’est pas là, il brille beaucoup par son absence.
Le Pintchico d’El-Ançor ne donne jamais sa confiance, il la prête.
Le Pintchico d’El-Ançor, à qui on ne la fait pas, ne se met jamais derrière un bourricot qui a la diarrhée. C’est comme ça ! Il ne faut pas chercher à savoir pourquoi, mais lui, il sait pourquoi !
Contrairement à Tarzan, James Dean et le dernier des Mohicans, Le Pintchico d’El-Ançor est loin d’avoir dit son dernier mot.
Le Pintchico d’El-Ançor ne va pas là où le chemin peut mener. Il va là où il n’y a pas de chemin et il en profite pour laisser une trace.
Quand Le Pintchico d’El-Ançor marche sur un clou rouillé, le clou attrape le tétanos.
La vie ne tient qu’à un fil. Et Le Pintchico d’El-Ançor tient les ciseaux.
Quand Le Pintchico d’El-Ançor est sur le quai, le train ne siffle pas. C’est Le Pintchico d’El-Ançor qui siffle le train pour le faire arriver.
Le Pintchico peut se lécher les deux coudes en même temps.
Le Pintchico d’El-Ançor a fabriqué l’eau en poudre. Mais il n’a pas encore déposé le brevet.
Le Pintchico d’El-Ançor a déjà fait 7 en lançant un dé.
A l’école, c’est l’instituteur qui devait lever la main pour parler au Pintchico d’El-Ançor.
Le Pintchico d’El-Ançor a appris à écrire ses blessures dans le sable et à graver ses joies dans la pierre.
Le Pintchico d’El-Ançor, ses lacets sont défaits. Il marche dessus. Mais rien n’y fait, il ne tombe pas, il reste toujours debout.
Le Pintchico d’El-Ançor est tellement fort, qu’il est plus fort que lui. Ça c’est vraiment fort !
Est-ce sa faute à lui si Le Pintchico d’El-Ançor est plus beau, plus musclé, plus drôle que tous les autres ?
Quand il est rasé de près, Le Pintchico d’El-Ançor émet trois fois la chaleur du soleil. A peu près.
Le Pintchico d’El-Ançor ne laisse pas ses ennemis faire de sa vie un Enfer, mais laisse volontiers ses amis en faire un Paradis.
Le Pintchico d’El-Ançor ne passe jamais au soleil, parce que ça le fatigue de traîner son ombre.
Le Pintchico d’El-Ançor ? On ne connaît pas de super terrestre plus super que lui !
Primo, Le Pintchico d’El-Ançor a toujours raison. Secundo, tout ce qu’il dit est parole d’Evangile. Tertio, si ça déplait à certain, c’est du pareil au même.
Le Pintchico d’El-Ançor, son corps n’en fait qu’à sa tête.
Le seul jeu auquel Le Pintchico d’El-Ançor peut perdre est au jeu de cache-cache. Quand on cherche Le Pintchico d’El-Ançor, on le trouve !
Le Pintchico d’El-Ançor n’a pas besoin de boussole, c’est lui qui décide où il se trouve.
Quand Le Pintchico d’El-Ançor était petit, c’est lui qui appelait ses parents pour qu’ils se mettent à table.
Un soir, Le Pintchico d’El-Ançor se baladait dans la jungle sauvage, dans la jungle terrible. Depuis ce soir-là, le lion est mort.
Le Pintchico d’El-Ançor, lui, a la déplorable habitude… de survivre.

Le Pintchico d’El-Ançor est vraiment très beau, simple, jeune, très dynamique, très sportif,
très souriant, très admiré… Mais il peut faire encore mieux. A côte du complexe de supériorité du Pintchico d’El-Ançor, on peut tous allé se rhabiller…

Les commentaires sont fermés.